Bienvenue à Shondaland, le pays de Shonda Rhymes

Je vais pas le cacher mais c’est vrai que j’aime bien cette créatrice et productrice de série tv.

Je me rend compte que c’est déjà le deuxième article que j’écris sur elle, c’est vous dire..

Elle est un modèle de création artistique. 

Elle n’a pas eu peur contrairement à moi de se lancer et de créer sa boite de production : Shondaland

Et ce qu’elle produit porte du fruit et est connu dans le monde entier:

Private Practice, Grey’s Anatomy, Scandal, Murder, For the people… Etant les plus connus.

Ce que j’aime chez elle, c’est que son casting est toujours très varié et diversifié. Sa spécialité, c’est qu’elle choisit toujours des femmes comme tête d’affiche de ses productions. Et ça marche.

C’est pas toujours des actrices connues mais en tout cas, elles se révèlent à travers leurs rôles avec elle.

C’est l’une des seule à faire ça, j’en connais pas d’autre. 

C’est en ça que je l’admire par ses choix et son audace. Elle assume tous ses points de vue et sait faire du bon divertissement de qualité.

 

Elle ne s’embarrasse pas des polémiques,  si tu déconnes, elle n’a pas peur de te virer, peu importe l’importance de ton rôle. C’est elle la patronne.

L’exemple le plus connu, c’est le licenciement de l’acteur Isaiah Washington (Dr Preston Burke) après avoir tenu des propos homophobes vis à vis d’un autre acteur dans la série Grey’s Anatomy.

Ou encore celui de l’acteur Colombus Short (Harrison Wright) dans Scandal, accusé de violences conjugales.

 

Le petit hic que j’ai avec Shonda (et oui elle n’est pas parfaite) c’est le message subliminale qu’elle fait passer dans toutes ses séries:

Une femme intelligente, qui a une brillante carrière, ne doit pas enfanter. Elle doit se concentrer sur sa carrière. 

Attention Spoiler 

  • Dans Grey’s Anatomy , le Dr Christina Yang avorte à chaque fois qu’elle tombe enceinte. 
  • Dans Scandal, Olivia Pope avorte l’enfant qu’elle attend du président.
  • Dans Murder,  l’avocate Annalise Keaton a de graves problèmes de fertilité et perd le seul enfant qu’elle accouche après  un accident de voiture.
  • Dans Private Practice, tous les médecins de la clinique ont un rapport très particulier avec la maternité. Le Dr Addison Montgomery ne veut au début avoir d’enfant avant de changer d’avis bizarrement… 

Et là, ce ne sont que quelques exemples dont je me rappelle…

C’est parce qu’elle même pendant longtemps ne voulait pas d’enfants et pas de maris. Elle a finalement céder à la première condition et a adopté trois enfants. Pour le reste, elle est toujours contre le mariage.  

Le deuxième hic (et oui, il y en a un autre) , c’est qu’au début de chacune de ses séries, elle me met bien. Elle présente tous ses personnages tranquillement, t’arrives à suivre sans soucis et au bout de la saison 2-3, là ça commence à aller dans tous les sens. Tu comprends plus rien et des fois les situations sont trop invraisemblables qu’elle me perd et je lâche l’affaire. C’est comme-ci , ses scénaristes se lâchent quand elle est pas là et en profitent pour faire n’importe quoi… jusqu’à ce qu’elle revienne pour remettre un peu d’ordre ?

C’est comme ça que j’ai décroché la série Scandal que j’appréciais au début mais la fin de la saison quand Olivia refuse d’épouser le président, J’ai dit WTF ? Tout ça pour ça ?

Et encore plus quand le candidat « Trump » perd les élections dans la série et quand on sait ce qui s’est passé dans la réalité, c’est très frustrant. Du coup, j’ai dit non et je n’ai pas vu la fin de la série, j’étais trop déçue…

Voilà les 2 défauts que j’ai pu lui trouver, ça va.

Mais comme je l’ai dit, elle est vraiment un modèle de création pour moi. J’aimerai aussi un jour oser mettre mes écris en image, car je suis pleine d’histoire que j’ai écrie mais je suis bouffée par la peur et je ne sais pas comment me lancer, je n’arrive même pas à me faire lire mon blog donc …

Elle est un exemple de femme noire qui réussie dans cet univers de l’audiovisuelle et pour ça je l’en félicite.

J’espère vraiment un jour pourvoir faire de même à mon petit niveau.

Dans le même style

No Comments

Leave a Comment