Gomorra

Synopsis

En Italie, la famille Savastano, dirigée par l’impitoyable Don Pietro, domine la mafia napolitaine. En concurrence avec un autre clan de la Camorra et confronté à une nouvelle génération décidée à prendre de l’importance sans respecter les codes, Don Pietro doit penser à préparer sa succession.
Mais Genny, son fils, est loin d’avoir la maturité pour le succéder.

Ciro, bras droit loyal de Don Pietro, homme de main efficace et mentor de Genny, devra user de malice, de courage et d’influence pour défendre les intérêts de son chef. 

Adaptation du roman de Roberto Saviano et du film Gomorra.

Mon Avis

 

Par principe, j’aime pas les films sur la Mafia car j’exècre cette organisation maléfique et j’estime qu’à chaque fois qu’on fait un film ou une série sur ce sujet, on la glorifie un peu trop à mon goût. Comme-ci on lui faisait de la publicité gratuite, une façon de la mettre en avant. Lui donner du pouvoir, du crédit et ça fait fantasmer certains idiots. Car on aime présenter ces hommes comme des hommes qui ont des principes, du charisme, de l’élégance … Ce qui est très loin de la vérité.

Mais là je suis forcée de reconnaître que la série est très bien réalisée, très réaliste et moderne.

C’est dû aussi au fait, qu’elle est tournée en décor réel en plein cœur de la cité avec des acteurs et figurants embauchés sur place. On y voit les quartiers, les cités dortoirs pas très accueillantes et très pauvres . Une image de l’Italie très loin des cartes postales habituelles. Tout est sombre comme les personnages.

On reste accrochée à l’intrigue qui fait peur et ainsi qu’aux personnages. Même si je les déteste tous et que je n’ai qu’une envie, c’est qu’ils meurent tous car ce sont des salopards même les femmes.

Cette série fait peur parfois par la froideur des personnages et par les codes stupides de la mafia. On tue vraiment pour rien…

Mon personnage préféré, c’est celui de Ciro interprété par le beau Marco D’amore ( lui alors il a nom prédestiné « d’amour ») On voit bien l’évolution de son personnage au cours des saisons et c’est très intéressant. Même si c’est un beau salopard, bizarrement, je me suis attachée à lui, à son histoire…

Par contre, celui qui m’énerve le plus, c’est le fils héritier Gennaro « Genny » Savastano, le gros boulet. On a envie de lui mettre des claques à chaque fois qu’il apparaît à l’écran, mais c’est pas sa faute s’il est comme ça. Il est né et a grandi dans cet univers. On ne lui a jamais appris autre chose donc voilà le résultat.

Non je vous conseille vraiment la série. Elle est haletante et plein de rebondissements. Par contre, ne surtout pas s’attacher aux personnages, on ne connait pas leur duré de vie…

Je ne me suis pas encore remise de la dernière scène de la saison 3.

Je suis KO…

Dans le même style

No Comments

Leave a Comment