« Mon Frère » de Jamaica Kincaid

100-0232L’histoire
Jamaica Kincaid se raconte un peu, raconte la disparition de son frère, mort du SIDA à l’âge de trente-trois ans, à Antigua, une petite île des Antilles, raconte sa famille, sa mère détestée, son beau-frère mais vrai père, ses frères et sa vie de maintenant, sa vie d’avant quand elle était à Antigua avec le reste de sa famille.
Avec délicatesse, avec précision, parfois avec une brutalité inouïe, elle décrit ce qu’elle voit, ce qu’elle ressent. Elle s’efforce de comprendre pourquoi cet évènement l’oblige à repenser toute sa vie, et (avec elle) celle de sa famille.

Mon Avis 
J’ai pas trop aimé le livre surtout le style, le fameux style de Jamaica Kincaid.
C’est très particulier, pas de paragraphes, tout en bloc, beaucoup, beaucoup trop de répétitions.
C’est vraiment un livre que j’ai trouvé difficile à lire.
J’ai eu l’impression qu’elle écrivait aussi vite qu’elle pensait: il faut donc suivre les pensées de l’auteur ce qui provoque une sensation de vertige puisqu’elles se perdent, font des détours et finissent parfois à se répéter.
L’auteur écrit pour survivre et ça se sent.
Par contre, c’est très fatiguant au bout d’un moment.Pourtant le thème est intéressant: Le SIDA
C’est un sujet que je connais bien puisque moi aussi dans ma famille, il y a eu des cas un peu similaires.
Le SIDA est malheureusement entré dans ma famille, il y a quelques années et y a fait quelques ravages.
Donc c’est bien concret pour moi cette histoire.

Bref pour revenir au livre j’ai été déçu, je m’attendais à plus.
J’ai vu prix Femina donc forcement intéressant!
J’ai mis trop de temps à le lire car vraiment lourd pourtant très court car elle redit toujours les mêmes choses, parfois dans la même phrase.
J’ai eu plus  souvent envie  de refermer le livre que de le garder ouvert.
Tanpis, je sais maintenant que ce n’est pas fait pour moi.

No Comments

Leave a Comment