« Négresse » de Fatou Biramah

L’histoireUne jeune femme, Touna, partage un appartement avec deux co-locataires qui ne tardent pas à la considérer comme leur esclave. Les insultes, les humiliations et les coups ne tardent pas à rendre la vie de l’héroïne intolérable, mais elle a de la peine à se libérer de la tyrannie de ces deux individus sans scrupule qui profitent d’elle de manière éhontée.

Mon Avis
C’est un livre tellement dur et tellement plein de vérités.
J’ai adorée, je suis encore dans

ma période de livres témoignages de ces femmes qui ont toutes des destinées incroyables, et qui n’ont pas choisies leur vies et essayent de survivre ( cf « Coeur de feu », « Appelez-moi Li Lou », « Mon Frère »)
Ce livre m’a bouleversée , certains diront que c’est violent mais la vie est ainsi faite.
Elle n’épargne personne même pas les riches.
C’est roman construit à partie d’extrait de journal intime de Fatou, l’auteur.

fatouA 31 ans, Fatou Biramah a subi les coups. Elle a vécu la guerre. Elle a connu le rêve au goût amer du star system. Négresse est une véritable thérapie. Le texte est poignant. Les mots sont souvent durs. Il présente violemment la descente aux enfers d’une jeune femme qui vivait de blessures physiques en souffrances morales au quotidien, depuis son enfance.

A travers le personnage écorché vif de Touna, Fatou Biramah affronte son passé. Elle raconte son enfance, entourée de ses sœurs, sous une avalanche de coups d’un père brutal, soumis lui-même au joug mental de la « marâtre ». La mère n’inspire que de la haine à ses filles, notamment à Fatou, l’aînée. En vacance au Togo, sa sœur et elles apprennent brutalement qu’elles ne rentrent pas en France. Leur vie bascule dans l’univers fiévreux et inquiétant de la guerre civile. De retour dans l’hexagone, la jeune fille décide de quitter le domicile irrespirable de ses parents.

Elle survit alors à la précarité et aux discriminations. Ses histoires d’amour apportent également leur lot de

de désillusions. En quête d’attention, elle croit appartenir au cercle de la star du Rap français, Joey Starr. Mais son paradis se transforme très vite en enfer. La détresse de Fatou culmine lorsque son quotidien est décrypté par des millions de téléspectateurs dans « 40 jours, 40 nuits », qui relate la vie de l’ex membre du groupe NTM.

No Comments

Leave a Comment