Les « Camericains »

afroconcept61

J’ai découvert le mois dernier un très beau reportage sur mes cousins camericains ( les esclaves américains descendants du Cameroun)

Dont voici un extrait de l’article:

Grâce aux tests ADN, 8000 Africains des USA ont découvert leur origine camerounaise

Jeune Afrique annonçait il y a un an que l’ancienne secrétaire d’état Condoleezza Rice traçait grâce aux tests ADN ses origines au sein du peuple Tikar au Cameroun. Comme elle, Spike Lee, Eddy Murphy ou Quincy Jones sont apparentés à ce pays. D’après France Inter, ils sont au nombre de 8000. En fin 2011, 87 « Camerounais-Américains » ont ainsi fait le voyage sur la terre de leurs ancêtres déportés.

Selon Cameroon-info, Spike Lee a déclaré dans une interview : «J’ai grandi à Brooklyn et New York et j’ai toujours envié mes amis américano-italiens quand arrivait l’été. Ils rentraient en Italie où ils retrouvaient leurs familles. Mes amis Porto-ricains retournaient à Porto-Rico. Mes amis Irlandais retournaient en Irlande. Et moi, j’allais en Alabama ou en Georgie où les miens se trouvaient. Seulement, je savais que ce n’était pas de là que nous venions. Je l’ai toujours un peu mal vécu. Maintenant que la possibilité nous est donnée par la science et les études Adn, les Africains-Américains ont désormais la possibilité de retrouver les traces de leurs ancêtres. Cette possibilité est offerte par un organisme qui s’appelle African Ancestry Company.

A la suite des recherches faites dans ce cadre, «on a découvert que mon épouse était d’origine Sierra-léonaise. Du côté de ma famille paternelle, on s’est aussi rendu compte que mes ancêtres étaient originaires de la région aujourd’hui appelée Cameroun et que du côté de ma famille maternelle, mes ancêtres étaient originaires de la région aujourd’hui appelée Niger. Mon épouse et moi nous sommes assis lorsque nous avons eu les résultats. C’était un grand moment d’émotion de savoir juste où nos ancêtres avaient été volés».

Pour beaucoup d’Africains de la diaspora, le besoin de savoir se fait de plus en plus fort. C’est ainsi que des entreprises de tests ADN voient le jour et on assiste malheureusement à la naissance d’un véritable business comme rapporté par afrik.com. Ceux qu’on appelle désormais « Caméricains » ont été très chaleureusement accueillis au Cameroun en fin d’année 2011, ils étaient au nombre de 87. Ils se sont rendus à Bimbia, d’où sont partis leurs ancêtres arrachés à leur terre aimée. Le gouvernement camerounais quant à lui leur a octroyé des terres.

Si cet évènement est à saluer, une certaine prudence doit être réservé par rapport à ces africains qui se redécouvrent. Condoleezza Rice n’est pas du tout une personne recommandable et on sait la déception parfois très amère qu’inspire désormais Mr Obama sur le continent. On regrette tout de même fortement la mise en scène sur les conditions d’enlèvement des africains, et les excuses adressées par les chefs camerounais aux descendants d’esclaves pendant cette visite. Cette attitude qu’ont les africains de s’excuser n’est autre chose que la conséquence d’une ignorance profonde de l’histoire réelle de l’esclavage, abondamment falsifiée par l’Occident. On rappelle que l’Afrique noire a été la première victime du plus grand crime de l’histoire de l’humanité, avec 400 millions de pertes humaines d’après la géographe française Louise Marie Diop-Maes. Économiquement  ce drame l’a vu passée de certainementl’ensemble le plus riche au plus pauvre au monde.

(NNKM pour AfroConcept News)

 

 

Encore une partie de l’histoire du Cameroun que je ne connaissais pas. Il faut que j’aille visiter aussi Bimbia, moi qui pensait que les esclaves étaient partis seulement de l’Ile de Gorée au Sénégal. Je ne suis même pas sûre qu’on enseigne ça aux élèves camerounais…

J’ai surtout appris qu’ils y avaient eu des esclaves Bamilékés (tribu de ma mère) ce que j’ignorais totalement, donc j’ai réellement des cousins américains !
En tous cas, cette vidéo m’a beaucoup émue, j’en ai encore les larmes aux yeux …

Mais pour me consoler, j’aime le fait de savoir que peut être Spike Lee serait un des mes oncles, trop cool 🙂 !

3 Comments

  • Amélie Ngantcha Donisi 20 septembre 2013 at 9 h 20 min

    j’ ignorais aussi merci pour l’information

    Reply
  • Ekoule Rachel 25 janvier 2016 at 9 h 44 min

    Très triste mais contente nos frères dépités et maltraités de génération en générations comme s’ils avaient demandés a venir aux États-Unis maintenant qu’ils ont découvert leurs origines sont ils contents et voudront encore y revenir? En ce qui me concerne, ils sont les bienvenus .

    Reply
  • roger lemoussog 11 mars 2016 at 15 h 47 min

    Que c’est difficile de penser que d’autres hommes maltraitent les autres depuis les temps passés. L’homme Noir ne se sent pas digne. Il est volés,tués, manipulés …..etc que vais-dire encore. çà donne et fait pitié. Nous sommes bien malheureux jusqu’aujourd’hui. Nous passons le temps à admirer les autres, à être passifs. Qu’allons nous devenir dans bientôt …..Et pourtant, nous avons de la valeur et la nature nous a muni de trop de richesse, que faisons nous avec ? Encore comment comprendre qu’un Euro vaut six cent cinquante frs cfa. Parce qu’ avec cette égalité, le noir d’Afrique francophone est et sera toujours esclave à VIE. L’esclavage continu sous d’autres formes complexes à leur avantage. Pitié

    Reply

Leave a Comment